Archive pour mai 2009

Grue du Port Militaire

Pont de Recouvrance, à Brest

Lion, à Pont-Scorff

Menhirs de Carnac

Petite chapelle, à Carnac

J’ai reçu la housse étanche Aquapac 455 pour mon appareil photo ce matin. Vu le mal que j’ai eu à trouver une housse à un prix presque abordable (100 euros quand même), j’ai décidé de vous faire partager mon avis.

Après avoir déballé mon colis, tout fou de l’avoir reçu si rapidement (2 jours avec Expansys), je me suis empressé de lire la notice, mais il n’y avait aucune instruction en français, premier problème pour moi, qui ne parle pas la langue de Shakespeare…

Fournis avec la housse :

– Notice (pas en français)

– Dragonne

– quelques sachets de silicagel, pour l’éventuelle condensation qui pourrait se produire dans la housse

Aquapac contenu du colis

Aquapac contenu du colis

Premier test, avec un objet sans valeur (une feuille de papier de toilette), arrosé dans tous les sens avec la pomme de douche. Résultat, pas une seule goutte d’eau ni d’humidité à l’intérieur de la housse. Ce premier test est très important, parce que même si le produit est annoncé comme de très bonne qualité, on est jamais à l’abri d’un défaut de fabrication.

Après ça, j’ai fais le test avec mon Nikon D60 dans ma baignoire. Le but de mon achat est de pouvoir faire des photos dans des conditions climatiques normalement dangereuses pour l’appareil, comme la pluie, la neige, mais aussi de faire des photos en bord de mer ou sur un bateau, sans avoir le soucis du sel ou des mains mouillées.

Quelques recommandations importantes :

– Le joint de fermeture doit être parfaitement positionné, sans quoi la housse n’est plus étanche du tout

– Les trois loquets en plastique doivent être bien fermés dans le même sens

– Ne pas oublier le sachet de silicagel

Fermeture de l'aquapac 455

Fermeture de l'aquapac 455

Fermeture de l'aquapac 455

Fermeture de l'aquapac 455

L’appareil rentre bien dans la housse, il faut juste faire attention à ne pas abîmer les joints en l’y mettant. J’ai testé avec mon 18-55 et mon 55-200, c’est nickel.

p1190008

Pour les objectifs cours, comme mon 18-55, il faut tenir la vitre rapprochée de celui-ci afin d’éviter le vignettage. C’est un peu embêtant au début, mais on s’y fait.

p1190003

p1190002

Pour ce qui est de l’utilisation de l’appareil dans la housse, l’accès aux boutons est assez aisée, si ce n’est qu’il faut faire attention avec les roulettes crantées, pour ne pas abîmer la housse.

Maniement de l'appareil

Au niveau de la vitre de l’objectif, elle est traitée contre la buée et la condensation.

Vitre de l'objectif

Je l’ai ensuite mis dans l’eau, en le laissant flotter un moment. Aucun soucis, il est impossible que l’appareil coule, même quand il y a peu d’air dans la housse.

La housse flotte très bien

p1190014

Je l’ai fait couler, laissé deux bonnes minutes, nickel, aucune goutte d’eau n’est rentrée. Il ne faut pas paniquer si il y a plein de bulles qui sortent de la fermeture de la housse, c’est normal, il y a de l’air dans la fermeture.

Coulé

Comme vous l’avez vu plus haut, j’ai mis un bol, un couteau et une fourchette dans le fond de la baignoire pour avoir quelque chose à prendre en photo, qui reste dans le fond. C’est pas très recherché, mais il fallait aussi un minimum de détails. Il y a du vignettage, mais cela vient du fait que ma baignoire n’est pas grande. Je trouve les photos de bonne qualité. On est pas dans les fonds marins, mais je vous le redit, la photographie sous-marine n’est pas mon but.

Photo sous l'eau

Photo sous l'eau

Le test de la baignoire a donc donné de très bons résultats. En effet, après une bonne demi-heure, aucune goutte d’eau ni condensation ne s’est infiltrée dans la housse, au grand plaisir de mon D60…

Voici quelques points à tenir compte :

– Le flash est très difficilement utilisable, car à travers la housse, celui-ci peut donner un effet très gênant sur les photos

– Trépied inutilisable, pour les photos sous la pluie avec de faibles luminosités

– Le maniement de certains boutons et roulettes de réglage doit être fait très délicatement, au risque d’abîmer le plastique de la housse

– Le maniement de l’objectif n’est pas très aisé, l’idéal étant de bien le régler avant de mettre l’appareil dans la housse.

Ces quelques points si on en est conscient, ne sont pas du tout un obstacle à l’utilisation de la housse mais doivent être pris en compte avant l’achat, afin de déterminer si c’est bien le produit qu’on cherche. Pour ma part, c’est exactement ce que je cherchais.

Quand on a fini, il faut bien attendre qu’il n’y ai plus aucune goutte d’eau sur la housse avant d’enlever l’appareil photo. Aussi, il faut faire super attention quand on ouvre la housse, car l’eau s’infiltre dans la fermeture en plastique. L’eau ne doit pas tomber dans la housse.

Voilà, j’espère que ce test vous aidera à faire votre choix. Pour ma part, je n’ai aucun regret.

Si vous voulez des informations supplémentaires, n’hésitez pas à me le demander en commentaire.